Frost on PineSelon l’Ayurvéda, en hiver le Dosha principal à observer (Dosha: signifie « imperfection », représente les éléments qui vont entraîner la maladie ou le déséquilibre), est Kapha.

Nous sommes tous constituté d’un mélange subtil et fluctuant entre Pitta, Vatta et Kapha. Pitta  provient principalement du feu, Vatta de l’association de l’éther et de l’air. Une observation attentive, au quotidien permet de dégager une vue d’ensemble de votre constitution et de votre état actuel en fonction des caractéristiques propres à chaque Dosha.

L’augmentation de Kapha incite au repos ce qui peut être bénéfique pour des personnes trop actives, surmenées ou en burn-out. Des périodes plus calmes, moins actives permettent de se ressourcer, de rentrer en soi pour se re-connecter à nos ressources.

Kapha procède de l’eau et de la terre et  indique généralement le mucus ou flegme. Sa zone est celle de la poitrine de la gorge et la tête, dans la partie supérieure du corps aux endroits où se produisent des mucus, mais également dans le pancréas, sur les côtés et l’estomac, au milieu du corps où s’accumule la graisse et généralement dans les lymphes et tissus adipeux. Son emplacement principal est l’estomac. Un déséquilibre de Kapha peut entraîner entre autre, obésité, oedèmes, maladies pulmonaires, inflammation des ganglions…

Kapha est stimulé et mis en mouvement par Vata et réchauffé par Pitta.

Pour stimuler Kapha, il est bon de pratiquer un yoga plus dynamique qui provoque la transpiration, par exemple la salutation au soleil (Suryanamaskar), des asanas debout, des flexions arrières (qui ouvrent la poitrine, endroit où  le mucus s’accumule) ou encore des respirations de nature chauffante, comme la respiration de feu ou le Bhastrika abdominal (faire une succession d’inspir et d’expir rapides par le nez, en gonflant le ventre à l’inspir et contractant les muscles abdominaux à l’expir pour expluser l’air , 2 à 3 respirations par secondes).

Les épices qui réduisent Kapha sont: les graines de céleri, le fenugrec qui soulage l’arthrite et la fièvre, le cumin, les graines de moutarde et d’anis que vous pouvez utiliser en cuisine ou en tisanes et décoctions. La cardamome et le poivre noir ont tendance à pacifier Kapha sans le réduire, de même que le curcuma qui soulage aussi le diabète.

 

 

 

Des posture comme DHANURASANA (posture de l’Arc) ou SHALABASANA(posture de la Sauterelle) qui agissent sur les troubles de l’estomac sont indiquées également.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, il ne faut pas supprimer Kapha, mais l’équilibrer par un activité physique alternée avec des moments de repos, au coin du feu avec un bon livre, de bonnes nuits bien longues au chaud…Les massages conseillés pour harmoniser ce Dosha, sont des massages effectués à l’huile de moutarde et d’olive. L’huile de moutarde est très populaire en Inde pour les massages. Elle accroît la chaleur corporelle, désinfecte et si on l’applique sur des coupures, elle en arrête le saignement. De plus, l’utilisation d’huile de moutarde sur les cheveux, les empêche de tomber et de blanchir.

L’huile d’olive est plus rare en Inde et pour ce, est principalement utilisée pour les massages médicinaux.Elle est alors prescrite pur soigner la goutte, les douleurs musculaires et la polio.

Les huiles essentielles conseillées sont celles de Giroflier, Musk, Myrrhe et Sauge.

« Prendre soin de soi, attire toujours les autres ».

Namasté

Bibliographie:

Yoga et Ayrvéda, Autoguérison et Réalisation de soi, David frawley, EditionsTuriya.

Massage Traditionnel Ayurvédique, Enseignements Indiens pour équilibrer le corps et le mental, Harish Johari, Editions Le Courrier du Livre.