om vani

 

 

Automne et Ayurvéda

Quels sont les conseils de l’Ayurvéda à l’entrée de l’automne ?

Quels aliments sont conseillés ?

Quelles pratiques de yoga et habitudes au quotidien afin de révéler au mieux la santé du corps et de l’esprit ?

 

Petits conseils pour aborder l’automne en toute sérénité...

 

L’Ayurvéda est l’une des plus anciennes médecines au monde  (ses sources remontent à plus de 5000 ans). Issue de l’Inde, elle est reconnue par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) comme une médecine traditionnelle qui a pour but de maintenir le bien-être, ainsi que de traiter diagnostiquer ou prévenir la maladie.

« Ayur » signifie « vie » et « véda », connaissance. Ainsi l’Ayurvéda est la connaissance ou science de la vie qui propose l’utilisation des plantes, épices, , minéraux, pratiques spirituelles, soins corporels, habitudes quotidiennes… afin d’avancer sur le chemin de la connaissance de soi et de la bonne santé à tous les niveaux de l’être.

Selon l’Ayurvéda nous sommes composés de cinq éléments qui s’organisent par deux pour former des Doshas: Pitta (Feu + eau= l’énergie de transformation), Vata (Ether +air= l’énergie du mouvement) et Kapha (Eau +terre= l’énergie de la préservation). L’univers entier provient de ces trois pouvoirs originels composés d’énergie, de lumière et de matière. La science les reconnaît en tant que forces physiques gouvernant le monde externe mais, d’un point de vue védique, ils sont les pouvoirs de la conscience même.

Nous sommes donc composés de la danse des trois Doshas et c’est plutôt le déséquilibre d’un de ceux-ci qui définira nos prédominances. L’Ayurvéda considère qu’un individu est de type « Vata », « Pitta » ou « Kapha » en fonction de ses penchants individuels et habitudes, aussi bien au niveau émotionnel que physique.

 

Vata signifie littéralement « vent », il est le principal Dosha ou force biologique.

Il est le pouvoir stimulant des deux autres Doshas, qui sans lui, sont bancals ou inaptes au mouvement. Sa substance est l’éther et son mouvement le vent. Il est notre force vitale et l’énergie de nos pensées. Notre système nerveux est principalement Vata. Le siège principal de Vata dans notre corps est situé au niveau du côlon.

 

Un Vata perturbé provoque des troubles digestifs (ballonnements), nerveux (nervosité) et mentaux (mental trop actif, pensées négatives, ruminations…), une énergie faible et une faiblesse de tous les tissus corporels.

 

Si vous êtes plus nerveux que d’habitude, avez des ballonnements, souffrez de constipation, avez une peau plus sèche, des émotions plus instables, une aversion pour le froid, c’est que votre Vata est probablement déséquilibré.

 

Etant donné que l’automne est sa saison, Vata a tendance à « s’emballer » à ce moment de l’année. Voici quelques conseils afin de le tempérer aussi bien au niveau des habitudes, de votre pratique du yoga et de l’utilisation des épices.

 

Conseils pour s’harmoniser à l’automne :

 

  • favorisez des habitudes de vie bien organisées ; des habitudes régulières calment Vata
  • moins de déplacements, de voyages
  • gardez votre corps au chaud et évitez les courants d’air
  • fréquentez des personnes qui vous inspirent calme et tendresse
  • prenez des bains chauds.

 

  • buvez de l’eau chaude (tiède)
  • diminuez la consommation d’aliments crus et d’excitants
  • Buvez des tisanes composées des épices suivantes, seules ou associées au choix: cardamome verte, cannelle, gingembre, graine de coriandre, basilic thaï, graines de fenouil. Faire bouillir de l’eau, ajoutez les épices, laissez bouillir 2 à 3 minutes, filtrez et buvez cette tisane tout au long de la journée.
  • Favorisez les aliments suivants : blé, graines de lin, haricot mungo, carotte, aubergine grillée, potiron, patate douce, oignon, raisin (frais et secs), datte, figue, pomme, noix de coco ou huile de coco, prune, orange, pamplemousse, abricot, fruits secs (surtout les amandes), viandes blanches, boeuf, mouton, porc, poissons, yaourt, huile de sésame, huile d’amandes, huile de moutarde, huile de coco, miel.

 

  • méditez le matin ou le soir 10 minutes au moins, utilisez plus que d’habitude la pensée positive.
  • préférez des postures comme Bhuajangasana (le Scorpion), Dhanurasana (l’Arc), Vajrasana (posture Zen, assis sur les talons), la position de l’enfant, Virabhadrasana (la posture du Guerrier), Parsvakonasana (posture de l’extension en angle). Il est conseillé lors de cette période de pratiquer en douceur, de tenir les postures plus longtemps, de faire une relaxation en fin de séance plus longue.
  • utilisez les Pranayamas suivants: respiration en nâdis alternés et l’ujjayi.