Au printemps, les changements, tant dans la nature qu’au niveau personnel, sont intenses.
Chaque saison est unique et le printemps possède son énergie propre. Lorsque, après un
long hiver, arrive enfin le printemps, la nature renaît et se renouvelle. Dans la nature, on
peut voir que, en peu de temps, le minuscule bourgeon se transforme en une petite feuille
pour ensuite devenir une magnifique feuille mature. Les fleurs commencent à éclore et à
peindre le paysage de leurs multiples couleurs et effluves. Diverses essences embaument
l’air et chatouillent nos narines. Les oiseaux pépient de joie et le soleil réchauffe notre
peau. La renaissance de la nature est palpable.

La renaissance ne se limite pas à la nature. Nous aussi avons l’impression de renaître et
de vivre une période d’éclosion. Le printemps fait suite à l’hiver, une saison où l’on est
habituellement sédentaire et pendant laquelle nous mangeons plus que notre dépense
énergétique. Nous avons emmagasiné des calories qui se sont transformées en grammes
et en kilogrammes. Souvent, à la fin de l’hiver, nous nous sentons lourds et fatigués.
Mais, avec l’arrivée du printemps, une vision nous apparaît : celle d’être vigoureux,
souple, en santé, fort et solide.

L’énergie de la nature nous soutient et nous avons l’occasion de vivre une période de
renaissance. Le printemps est une occasion en or pour observer ses priorités actuelles, les
analyser, les étudier et les adapter à notre situation actuelle. Cela crée plus d’espace
physique, mental et énergétique dans sa vie. Lorsque l’espace est grand ouvert, le
moment est propice pour semer de nouveaux projets et de nouveaux défis. Ainsi, nous
gardons uniquement les habitudes de vie qui nous conviennent, et nous avons l’ouverture
nécessaire pour en adopter de nouvelles, plus saines. Et peut-être, entamer un projet qui
nous tient à cœur depuis si longtemps…

Le printemps vous envoie un message : le printemps est l’énergie de la renaissance.
Respirez votre nouvelle vie!

Pendant l’hiver, les pratiques de yoga sont souvent plus douces et elles invitent à
l’introspection. Une pratique du printemps sera plus vigoureuse et elle inclura des
postures favorisant le nettoyage des organes internes. En modifiant votre pratique de
yoga au printemps, vous expulserez les toxines et en ressentirez de nombreux bienfaits :
l’augmentation de l’énergie, l’assouplissement de la colonne vertébrale, la stimulation
des organes internes, le raffermissement et la détente des muscles et le calme intérieur.

Les efforts que vous mettrez au printemps pour nettoyer votre corps et votre esprit
porteront leurs fruits. Plus vous laisserez la renaissance se produire, meilleure sera votre
récolte à l’été et à l’automne.
À la fin de l’hiver, en raison du manque d’activité et des excès alimentaires, les organes
internes peuvent être fatigués et encombrés. Ils ont besoin d’être nettoyés, purifiés et
régularisés. Pendant le printemps, les postures à privilégier sont les postures qui aident
l’élimination des toxines et qui améliorent le fonctionnement des organes internes
suivants : la rate, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas et les intestins.

Les torsions sont un élément essentiel à ajouter à vos pratiques de yoga printanières. Elles
nettoieront votre corps de l’énergie stagnante de l’hiver et vous donneront de l’énergie en
stimulant le système circulatoire et la colonne vertébrale, en nettoyant les organes
internes, comme le foie, et en équilibrant le système nerveux.

Les torsions debout, telles que le triangle, le triangle inversé, l’angle latéral, vous
aideront à développer force et souplesse. Les torsions assises favoriseront l’ouverture des
hanches et augmenteront la flexibilité de la colonne vertébrale. Enfin, les torsions
couchées calmeront votre esprit et elles vous permettront de vous détendre.

Les flexions arrière, comme le cobra, le bateau et le chameau, et les flexions avant, qui
incluent toutes les pinces debout et assises, exercent aussi une pression sur les organes
internes. Ces postures drainent le corps, le nettoient et lui donnent de l’énergie.

D’autres postures stimulent aussi la circulation et le foie. On pense alors aux postures
d’inversion, où les pieds sont au-dessus de la tête (à éviter en périodes de menstruations). D’un point de vue traditionnel, les postures d’inversion sont extrêmement utiles pour éliminer les toxines du corps. La philosophie occidentale explique que les postures d’inversion améliorent la circulation et
augmente la force et l’équilibre. De plus, les muscles dorsaux et abdominaux sont
sollicités et se renforcent.

 

 

Et un petit texte de Sami Vivekananda (en sanskrit viveka veut dire « discernement » et ananda « béatitude »,1863-1902, philosophe et instructeur spirituel, a fait connaître l’hindouïsme au monde occidental):

 

«Semez une pensée, vous récolterez une action

Semez une action, vous récolterez une habitude

Semez une habitude, vous récolterez un caractère

Semez un caractère, vous récolterez une destinée »

« Chaque pensée est un lien dans une chaîne sans fin de causes et d’effets, chaque effet devenant une cause et chaque cause ayant été un effet.

Chaque lien dans cette chaîne éternelle est soudé par trois composants :

Le désir, la pensée et l’action.

Le désir stimule la pensée, la pensée prend corps dans l’action.  L’action constitue la toile du destin. »

 

Bonne pratique printanière,

Namasté

« »